fbpx

Quel revêtement de sol choisir pour sa cuisine ?

Au même titre que le salon, la cuisine est devenue, depuis quelques années, une pièce essentielle de votre maison : elle doit être agréable, tout en étant fonctionnelle et résistante. À l’image de son revêtement de sol. S’il existe plusieurs solutions disponibles sur le marché, voici une rapide présentation des matériaux les plus prisés.

Le carrelage, le plus répandu

Le carrelage est le plus répandu des revêtements de sol pour une cuisine, car il compile de nombreux atouts :

  • Un large éventail de choix– que ce soit au niveau des formats, des textures, des coloris, il s’adapte à tous les styles de décoration intérieure. Sans compter ses imitations d’autres matériaux comme le bois.
  • Un prix très abordable par rapport aux autres revêtements de sol disponibles sur le marché.
  • Des caractéristiques clés pour une pose dans une cuisine : ininflammable, ce matériau est également très résistant aux chocs et aux rayures.

 

Au titre de ses inconvénients comme revêtement de sol pour la cuisine, le carrelage est :

  • Difficile à entretenir– et notamment au niveau de ses joints.
  • Froid, il peut s’avérer inconfortable pour les personnes sensibles à cette question.
  • Susceptible d’être cassé ou fissuré (malgré sa robustesse) – auquel cas, le remplacement du carreau est souvent compliqué…

 

Dans tous les cas, attention à privilégier un carrelage adapté pour une pose dans une cuisine – tant au niveau des passages que de l’humidité. Techniquement, il est vivement recommandé de choisir un modèle U2 P3 E2 C2, suivant le classement français UPEC (U pour sa résistance à l’usure, P pour le poinçonnement des meubles, E pour l’écoulement de l’eau et C pour celui des taches). Enfin, il convient de le choisir anti-dérapant pour limiter les risques d’accident.

Le vinyle, le plus pratique

Au fil des années, le vinyle s’est fait une place de choix parmi les revêtements de sol pour la cuisine. Affranchis des idées reçues à son sujet, ses atouts séduisent :

  • Un choix de design infini, disponible en rouleaux, en dalles ou en larmes – avec des qualités d’imitation tellement réussies qu’il est bien difficile de distinguer le vrai du faux (parquet, carrelage, carreaux de ciment…).
  • Un petit prix pour rénover sa cuisine facilement et régulièrement
  • Un support isolant tant phoniquement que thermiquement, tout en étant agréable à la marche
  • Une belle résistance aux agressions (taches, rayures, éclaboussures…) à condition que le modèle soit adapté à un lieu de passage (pas moins de 20 millimètres d’épaisseur)
  • Un entretien facile.

 

Dans tous les cas, le revêtement vinyle choisi doit être adapté à une pose en cuisine (humidité et passage). Enfin, dans la mesure où il est peu résistant aux braises ou aux cendres incandescentes, il s’agit de faire attention aux comportements des fumeurs…

Une autre option ?

Le parquet, l’atout charme

Sous couvert de respecter certaines règles, le choix d’un parquet pour la cuisine est majoritairement guidé par ses qualités esthétiques. Pour s’adapter à cet environnement, il convient de mettre une colle spéciale pour assurer l’étanchéité de ce revêtement et d’opérer un entretien aussi bien minutieux que régulier pour le protéger des griffures et des taches.

D’une manière générale, ce choix est déconseillé aux familles composées d’enfants en bas âge…

 

Le béton, la touche moderne

Peint, teinté ou ciré, le béton est un matériau très tendance qui s’adapte à tous les styles de décoration, dans la mesure où il se décline en de nombreux coloris, effets décoratifs et finitions (mate, satinée, lustrée). Mais s’il est très résistant aux chocs, il est vite marqué par les taches (courantes en cuisine).

 

 

test