fbpx

Comment ajouter un tableau électrique divisionnaire ?

Pourquoi et comment ajouter un tableau électrique divisionnaire ?

Le tableau électrique divisionnaire est un tableau secondaire. Il est utilisé quand le tableau principal ne peut pas fournir de l’électricité à tous vos équipements. On l’utilise aussi pour fournir en électricité une zone spécifique d’un bâtiment, parfois éloignée du bâtiment principal.

Quand choisir un tableau électrique divisionnaire ?

Lors d’une rénovation ou une construction, il peut s’avérer que le tableau électrique principal ne peut pas recueillir tous les modules de contrôle nécessaires. Vous avez alors besoin d’un raccordement supplémentaire, voire plusieurs. Si vous avez une dépendance, le tableau secondaire peut approvisionner celle-ci en électricité.

Le tableau électrique divisionnaire est indispensable en cas de travaux d’extension d’un bâtiment existant. Il s’agit d’un coffret supplémentaire qui permet d’acheminer le courant vers un local annexe. Cette annexe pourra alors avoir une installation électrique autonome. Le tableau divisionnaire est conseillé dès que la surface d’un bâtiment excède 120m2.

Les règles à respecter pour l’installation d’un tableau secondaire

Quand vous installez un tableau électrique secondaire, celui-ci doit être protégé en amont par un disjoncteur divisionnaire, sur le tableau principal. Il est essentiel de bien déterminer vos besoins pour choisir ce disjoncteur divisionnaire, car sa longueur de cheminement en dépend.

Ensuite, les deux tableaux électriques, le principal et le divisionnaire doivent être liés par des conducteurs électriques dont la section (en mm2) et la longueur (en m) dépendent du disjoncteur divisionnaire qui a été choisi. Par exemple, pour un disjoncteur de 16A et une section de 2,5mm2, la longueur maximale de la liaison est de 8m. Pour ce même disjoncteur et une section de 10mm2, la liaison peut aller jusqu’à 31m. Il y a également des disjoncteurs de 20A et de 32A. Il y a donc des calculs à faire avant d’installer le disjoncteur et le tableau divisionnaire.

Une mauvaise conception de son tableau électrique peut entraîner des disjonctions inopportunes, ce qui n’est évidemment pas le but de son tableau secondaire. Plus grave, elle peut également provoquer des incendies !

Comment installer un tableau électrique divisionnaire ?

Pour tous travaux électriques, il faut couper l’alimentation au niveau du disjoncteur général avant de commencer, pour ne prendre aucun risques.

Ensuite, insérez le disjoncteur divisionnaire adéquat sur le tableau principal. Vous prenez alors le tableau secondaire choisi et vous le fixez au mur, de préférence à hauteur des yeux et surtout dans un endroit facilement accessible. La hauteur de l’emplacement de la coupure d’urgence et celle des équipements de protection doivent être comprises entre 0,90 et 1,80m du sol. En cas de normes d’accessibilité, pour la coupure d’urgence il faut compter entre 0.90 et 1.30m du sol et pour les protections entre 0.75 et 1.30m. Vous ne pouvez pas installer ce tableau au-dessus ou en dessous d’un point d’eau comme un lavabo ou un évier, d’un chauffage ou d’un appareil de cuisson.  La norme électrique stipule qu’il est interdit de l’installer dans la salle de bains ou la salle d’eau. Il est également déconseillé de le placer dans les w.c. ou dans l’escalier.

Optez pour un tableau secondaire pré-équipé pour vous simplifier la tâche. Vous raccorderez ensuite l’interrupteur différentiel du tableau secondaire aux conducteurs qui viennent du tableau principal. Raccordez ensuite chaque disjoncteur aux circuits correspondant au calibre adéquat. Et enfin, raccordez les conducteurs de terre des nouveaux circuits et celui qui vient du tableau principal sur le bornier de terre du tableau secondaire.

Nous vous conseillons de bien noter sur le nouveau tableau à quoi correspond chaque disjoncteur.

Pour vous aider, n’hésitez pas à faire appel à un électricien !

Commentaires

mood_bad
  • Pas de commentaires pour l'instant.
  • chat
    Ajouter un commentaire
    test